Le 15 février 2019, Abdellah a écopé par défaut d'une lourde peine de 6 ans de prison pour une tentative de meurtre le 7 juin 2016, sur sa compagne de l'époque à Farciennes. Ce jour-là, en pleine rue après avoir fui la maison conjugale, la victime a reçu deux coups de couteau dans le dos.

En fuite jusqu'il y a peu, Abdellah avait enfin été rattrapé et avait formé opposition au jugement en prison. Près de six ans après les faits, le prévenu avait reconnu les deux coups de couteau, tout en contestant l'intention d'homicide. "Les coups sont partis comme ça. Quand je suis rentré à la maison, j'ai vu des préservatifs utilisés et je n'ai pas supporté ça. Quand je lui ai posé la question, elle est sortie de la maison. Je l'ai poursuivie, je lui ai demandé des explications et on s'est disputé."

Après les faits, lors de sa fuite, Abdellah a aggravé son comportement en menaçant son ex-compagne hospitalisée, trois jours après la tentative de meurtre. Il a également harcelé la maman de cette dernière, en juillet 2016, pour pouvoir communiquer avec sa petite fille. Le 8 juin, soit le lendemain de la tentative, Abdellah a violé le domicile de sa voisine en passant par son terrain pour fuir les policiers à sa trousse.

Le sursis plaidé par la défense n'a pas été octroyé, ce vendredi matin. La confirmation de la peine de prison a été prononcée.