Le jeune homme, né en 2000 selon l’Office des Étrangers, a été condamné à 20 mois de prison ferme pour un arrachage de chaînes commis sur Monique, non loin de la place du Manège à la ville-haute et pour un séjour illégal sur le territoire.

Mais Karim avait formé opposition au jugement pour tenter d’échapper à la prison ferme. Absent lors de son procès, il avait expliqué avoir fui en France par peur… Ce qui ne constitue pas un cas de force majeur ou une excuse légitime, pouvant justifier l’opposition.

Le tribunal a logiquement jugé l’opposition non avenue.