Charleroi Ils terrorisaient les usagers du métro : les quatre jeunes ont pris des peines de travail et de prison.


Le tribunal vient rendre son jugement pour Julien, Younes, Youssef et Nourddine. Les 4 jeunes hommes faisaient partie de la même bande qui a terrorisé les usagers du métro de Charleroi en 2015. Par intimidation ou par violence, ils ont racketté de nombreux écoliers sur le chemin du retour. Younes et Youssef écopent d’une peine de prison quant à Julien et Nourddine, ils s’en sortent avec une peine de travail.

Les quatre malfrats, surnommés "la bande des TEC", sévissaient dans différentes stations, Parc, Samaritaine ou encore la gare du Sud. Alors que la plupart d’entre eux étaient encore scolarisés, ils n’hésitaient pas à détrousser des camarades de classes qui rentraient chez eux en transports en commun.

C’est grâce à des témoignages et aux caméras de surveillance qu’ils ont pu être identifiés.

Usant de méthodes comme la "Zidane", qui consiste à simuler des passes avec un ballon imaginaire pour finalement tacler une cible inattentive, ils détroussaient les navetteurs de leur téléphone portable, lecteur MP3 ou même simplement de leur casquette. Et si une victime résistait, elle était maintenue par deux membres du groupe pendant qu’un troisième lui faisait les poches. Dans les cas les plus extrêmes, ils n’hésitaient pas sortir un couteau pour menacer les personnes les plus récalcitrantes.

Le tribunal a rendu son jugement ce vendredi concernant les 4 voyous qui jurent s’être repentis depuis. Younes et Youssef, qui s’étaient défendus seuls, écopent respectivement d’une peine de prison de 30 mois et de 14 mois. Les deux autres, qui avaient été assistés par leurs conseils, ont été condamnés à une centaine d’heures de travail.

Une différence de peine qui rappelle tout l’intérêt de faire appel à un avocat lors de démêlés avec la justice.