La biotech Bone Therapeutics, basée à Gosselies (Wallonie) trouve un accord avec le groupe chinois Link Health pour commercialiser son traitement Allob à travers le monde. L'accord se veut non-contractuel mais Link Health recevra donc les droits mondiaux pour le développement, la fabrication et la commercialisation du traitement de thérapie osseuse allogénique. Un produit sur lequel compte beaucoup la biotech wallonne, qui a essuyé quelques échecs ses autres traitements en phase d'essais ces dernières années.

"Bone Therapeutics sera éligible dès la conclusion de l’accord final au remboursement de ses coûts de R&D, ainsi qu’à des paiements d'étapes commerciales pouvant atteindre jusqu’à 60 millions d'euros au total et à des redevances échelonnées sur les ventes nettes pouvant atteindre jusqu’à 25% du montant. Les deux parties débuteront prochainement la rédaction d’un Accord de Licence contractuel", annonce la biotech ce lundi matin, avant l'ouverture de la bourse.

Si tout se déroule sans accrocs, l'accord final devrait être conclu d'ici fin 2021.

"Ce nouveau partenariat est distinct et indépendant de l’accord de licence signé le 5 octobre 2020 portant sur les droits de développement, de fabrication et de commercialisation d'Allob en Chine pour Pregene et à Hong-Kong, Macau, Singapour, Taïwan, en Thaïlande et en Corée du Sud pour Link Health", précise également la firme.

Contre des pathologies potentiellement mortelles

" La collaboration entre Bone Therapeutics, Link Health et Pregene pour le développement d’ALLOB en Asie progresse rapidement et est en ligne avec le calendrier initial. L’extension de la collaboration de Bone Therapeutics avec Link Health favorisera grandement le développement et la disponibilité potentielle d'Allob dans le monde, au bénéfice des patients présentant un fort besoin médical dans des conditions orthopédiques", a commenté le dirigeant, Miguel Forte. " Nous appliquerons désormais notre vaste expertise en thérapie cellulaire au développement de produits de thérapie génique et cellulaire présentant de fortes propriétés anti-inflammatoires et immunomodulatrices, pour le traitement de pathologies aiguës potentiellement mortelles", a-t-il ajouté.

"Nous sommes fermement convaincus que les preuves cliniques déjà fournies par Bone Therapeutics soutiennent la valeur clinique potentielle de ce produit pour les patients dans de nombreuses indications, dont la fusion vertébrale et les fractures difficiles. Notre collaboration étendue avec Bone Therapeutics soutiendra plus avant le développement international d’Allob et constituera une nouvelle avancée dans notre marche vers le développement de nouvelles solutions disruptives pour les pathologies et pour répondre aux besoins médicaux des patients du monde entier souffrant de conditions orthopédiques", a pour sa part commenté Yan Song, PhD, CEO de Link Health.

Plus d'informations à venir.