"En cette période, nous aurions dû entendre frémir les premières soumonces annonçant la fin prochaine de l’hiver… Mais il n’en sera rien tout comme il n’en sera rien de la Cavalcade 2021. Pour la deuxième année consécutive, il n’y aura point de tambours, de grelots ou de paniers d'oranges et le pavé ne sera pas battu", ajoute la ville dans un communiqué. 

Une réunion, ce 26 janvier, s'est tenue avec les représentants des sociétés de Gilles, les Paysans Bernardins, l'échevin des Fêtes Francis Lorand et le bourgmestre Loïc D'Haeyer : tout le monde était d'accord, la crise sanitaire ne permet pas d'organiser de manière sécurisée la Cavalcade cette année...

"Conscients qu’il ne peut y avoir de folklore sans costumes, nos sociétés de Gilles et les Paysans Bernardins ont donc insisté sur la nécessité de soutenir leurs louageurs", précise la ville de Fleurus. Loïc D’Haeyer s’est donc entretenu à ce sujet avec le bourgmestre de Binche, Laurent Devin : "de cet entretien, découle la proposition du Collège communal de ce mercredi 27 janvier de soumettre au Conseil communal prochain la possibilité d’offrir tout ou partie des moyens, normalement dévolus à la rétribution des sociétés, aux louageurs binchois."