Jeudi passé, Caroline Désir, la ministre de l’Education de la Fédération Wallonie-Bruxelles a annoncé la prolongation de deux jours des vacances de Toussaint (du 02.11 au 11.11 inclus). La raison de ce prolongement permet selon les paroles de la ministre de faire souffler les enseignants et les directions.

Cependant cette excuse exprimée par cette dernière ne ravit pas certaines directions d’école. Les enseignants ont d’ailleurs subi quelques critiques en étant jugés de "fainéants". Il est évident que le monde de l’enseignement est fatigué mais pas plus que le personnel soignant.

A Courcelles, la directrice de l’implantation Saint-Lambert et Saint-Luc, Corinne Rosart a publié un document de colère sur Facebook, dans le but de rétablir l’image des enseignants. ''Je suis en colère par rapport à l’excuse employée par la ministre. Les enseignants n’ont jamais revendiqué cette demande''.

Cette dernière souhaiterait transmettre son document à la ministre de l’Education. Celle-ci pourrait rencontrer une équipe d'enseignants dynamique qui travaille ensemble pour rétablir le retard acquis pendant le confinement. En effet, les élèves ont perdu énormément de leur niveau. Dans cette école de Courcelles, le mois de septembre était dédié à détendre le climat. Durant ce mois d’octobre des évaluations diagnostiques ont lieu pour déterminer le niveau des élèves.

© D.R.