David Vens conteste avoir eu l'intention de tuer sa compagne, Maria Gonçalves Da Rocha, la nuit du 5 au 6 mars 2018. Il parle d'un accident, d'où la question des coups involontaires demandée par la défense. "Ce n'est pas une nouvelle version, cette question a déjà fait l'objet d'un débat devant la chambre des mises en accusation", a déclaré Me Puccini, en réponse aux autres parties.

L'avocat, assisté de Me Poisson et Me Druart, s'est penché sur la dynamique de la scène de crime et le rapport d'autopsie. "Le poignet droit de la victime portait des traces d'hématomes, il s'est saisi du poignet de la victime qui tenait un couteau en main. Alors qu'il désarme la victime, un coup lui est porté de manière accidentelle".

Selon la défense, David Vens n'était pas animé de l'intention de tuer "Il s'est rendu compte qu'il avait touché la victime et, selon le médecin légiste, c'était une lésion superficielle. Ici, il n'y a pas de perforation d'un organe, la lame est entrée de 44 millimètres. J'ai le sentiment que quelqu'un qui veut tuer, enfonce la lame un peu plus", a poursuivi l'avocat.

Dans la zone visée, le flanc droit, dans le dos, se trouvent de petits vaisseaux sanguins. "Il fallait le savoir que cette zone était létale".

Le nombre de coups est évoqué par la défense, un seul, hélas fatal. "Si sa volonté certaine était de tuer, pourquoi n'a-t-il pas continué à la frapper avec son couteau ?"

L'avocat note qu'il n'y a pas de diffusion de sang. "Il y a une entaille de deux centimètres sans effusion de sang de manière importante".

La défense met en exergue l'examen psychologique. " Selon les autres parties, c'est un menteur et un manipulateur. Je ne vois pas ça dans le rapport d'expertise", a dit l'avocat.

Le mobile. Selon l'accusation, c'était pour faire taire la victime, en terminer avec elle. "Je n'y crois pas. Pour en finir de quoi ? Il suffisait de la mettre dehors. Il savait très bien qu'en la tuant, il allait être suspecté de meurtre", a insisté Me Puccini.

Après les répliques, le jury partira débattre sur la culpabilité.