Charleroi Malgré sa défense, Mustapha reçoit 20 mois. Son compère, lui, prend 4 ans.

Mustapha H., poursuivi pour vol avec effraction, avait expliqué avoir suivi Ayoub Z. Les deux hommes ont été reconnus coupables.

Mustapha H. avait reconnu avoir volontairement suivi Ayoub Z., qui lui a été jugé par défaut. Le second devait montrer au premier où il dormait, le 25 mai dernier, à Charleroi, en tout cas d’après la version de Mustapha.

Sur place, une jeune fille se trouvait dans sa chambre lorsqu’elle entendait du bruit. Deux personnes essayaient de forcer la porte d’entrée.

Après avoir fait fuir les suspects, ceux-ci revenaient à la charge une seconde fois et pénétraient à l’intérieur de l’habitation et fouillaient les lieux. La police alertée entre-temps intervenait sur place et les deux suspects prenaient la fuite par la fenêtre au premier étage.

Mustapha contestait les faits : "Je ne l’ai pas vu casser la porte et je n’ai pas fouillé les lieux. C’est quand la police est arrivée qu’il m’a avoué qu’il n’habitait pas ici."

Le ministère public restait perplexe face aux explications du suspect : "La jeune victime, présente sur les lieux, s’est cachée dans sa chambre durant le vol. Sa version me semble être crédible." Une peine sévère était requise contre les prévenus.

Me Christian Widart plaidait l’acquittement pour son client. L’avocat signalait qu’aucun élément ne permettait d’accabler son client : "Quels sont les éléments qui permettent de dire que mon client a volé ? On veut d’abord lui montrer où le second prévenu dort. Il n’avait pas l’intention d’aller voler."

Rien n’y fit. Ayoub Z., poursuivi pour plusieurs autres vols sur la voie publique, écope de 4 ans de prison ferme. Mustapha H., reconnu coupable de vol par effraction, est condamné à 20 mois d’emprisonnement.