Charleroi

Pour les écolos, il reste de nombreux problèmes à régler

“Il n’y a pas que l’huile qui fait défaut, il y a aussi quelques engrenages, des pièces, des fonctions manquantes dans la machine. Un exemple ? À l’aménagement du territoire, il faut un an pour obtenir un permis de bâtir. À l’État-civil, si vous avez le ticket 18 pour obtenir un permis de conduire, bonne chance ! Le bureau d’études de la ville ne fonctionne plus du tout, on a décidé d’externaliser, et c’est Igretec qui s’en occupe maintenant. Et à l’intérieur de l’administration, autre exemple, la direction des bâtiments n’a pas de directeur et n’a pas l’air de vouloir en chercher un. Dans ces conditions-là, vouloir lancer un moteur, quand il y a des pièces absentes, ça ne peut pas aller. Et même si on parvient à démarrer, au moment de passer en deuxième, l’embrayage va casser !”



© La Dernière Heure 2012