Comme l'an dernier, des concerts seront organisés devant plusieurs services résidentiels, mais cette fois-ci la musique envahira aussi le centre-ville. "La Fête de la Musique, c’est la fête de toutes les musiques. Musique du monde ou classique, jazz fusion, électro, rock garage ou acoustique, rap et Hip Hop. Il y en aura pour tous les gouts", explique Nathalie De Lattre, programmatrice musiques actuelles en charge de la coordination de l’évènement.

Pour éviter les rassemblements, il n'y aura pas de scènes au centre-ville ni aux abords de la Brocante des Quais: "Nous avons trouvé une nouvelle manière de collaborer. Une partie de nos partenaires vont assurer des concerts itinérants dans les quartiers. Ça sera plutôt des propositions urbaines, elles seront portées par Indigen, La Broc et Charlykingston qui fera notamment escale au West Station Skate Park. D’autres feront des propositions plus intimistes. Ça sera le cas pour le Vecteur qui proposera notamment des cafés concerts rue de Marcinelle ou encore le collectif du Jardin du Parc dans leur jardin collectif. Pour le reste, la solidarité a joué ! À défaut de pouvoir se rassembler sur des scènes partagées, les opérateurs se sont unis en plusieurs pôles musicaux en privilégiant les espaces extérieurs."

© Eden

Les concerts prendront place dans la cour de Composite et de la Ruche à Marcinelle, dans le patio de la Consoude à Charleroi Nord, dans les jardins du Rockerill et de l’Atelier / M. Grande nouveauté cette année, le kiosque du parc Reine Astrid résonnera tout le week-end. La rue Biarent devant le conservatoire sera aussi occupée. "Pour clôturer le tout, quelques propositions se feront également en déambulation dans le cœur de ville et notamment devant les locaux du Carol’or pour célébrer les 2 ans de la monnaie complémentaire carolo."

> Programmation précise via fetedelamusique.be