"De plus en plus d'employeurs belges abusent de la sous-traitance, en ayant recours à des entreprises étrangères qui détachent les travailleurs vers nos chantiers. D'autres entreprises créent directement des sociétés boîtes aux lettres dans des pays de l'Est, et procèdent ensuite au détachement des travailleurs. D'autres encore ont recours à des faux indépendants ou sont vite mises en faillite. Dans chacune des situations, les contrats qui relient les maillons de la chaine de la sous-traitance n'entrainent pas la responsabilité de l'ensemble", clame la FGTB.

Le syndicat mènera notamment une action devant le palais de Justice de Charleroi à 10h00. Une autre action de la FGTB Métal est annoncée sur le zoning De Hulst à Willebroek.

Des tracts disponibles dans plusieurs langues seront également distribués aux travailleurs détachés "afin de les informer de leurs droits".

Une délégation syndicale sera aussi reçue par le cabinet du ministre de l'Economie et du Travail, Pierre-Yves Dermagne "afin de lui rappeler que la lutte contre le dumping social figure parmi les priorités dans l'accord du gouvernement".