La ville de Charleroi et les familles de Greg et Mel, disparus lors d'un tragique accident de voiture travaillent à une ville plus sure.

Avec la fin de l’année arrive également toutes les fêtes pouvant être prétextes à boire un petit verre. Ceci n’est, a priori, pas un problème s’il n’est pas question de reprendre le volant dans les instants qui suivent la consommation d’une boisson alcoolisée. Chaque année, les campagnes de sensibilisation affluent de toute part. Que ce soit les RYD (responsible Young Driver) ou l’Awsr. Tous mettent l’accent sur un comportement responsable et prudent.

À Jumet, l’asbl Greg et Mel n’attend pas la période des fêtes pour organiser des conférences mettant jeunes et moins jeunes au fait des dangers de la conduite sous influence d’alcool ou de drogue. Gérald et Nathalie, les parents de Greg, ont pris leur bâton de pèlerin afin de témoigner devant jeunes et moins jeunes sur l’importance d’une attitude prudente et sobre lors de sorties. “Le danger ne vient pas toujours des conducteurs. Nous témoignons aussi souvent que possible afin que les gens prennent conscience que la consommation d’alcool n’est pas de mise quand on prend le volant”, explique Nathalie.

Lors des nombreuses conférences et actions qu’organise le couple, il est question des conséquences de ce qui n’est “pas grave” pour certains. En effet, un accident de la route sous influence mêle des personnes que les parents de Greg et Mel mettent en avant. “Lors de nos conférences, nous faisons intervenir des assureurs, car ils sont en charge de chiffrer les dommages et déterminer les responsabilités, les pompiers car ils ont parfois la lourde mission de désincarcérer des personnes gravement blessées ou décédées. Nous faisons également intervenir les personnes chargées de transmettre les pénibles nouvelles aux familles des victimes.”

Toujours en recherche de nouvelles actions de sensibilisation, les parents travaillent sur un projet encore confidentiel afin que la région de Charleroi soit à la pointe et exemplaire en matière de lutte contre la conduite sous influence. “Nous avons trouvé à la ville des personnes attentives et soucieuses de nous aider. Les parrains de l’association que sont Fabrice Laurent (directeur du centre culturel de l’Eden) et Julie Patte (actuelle bourgmestre faisant fonction) apporte tout leur poids pour la sensibilisation du public. Nous souhaitons vraiment nous mettre tous autour de la table dès que possible afin de concrétiser nos projets et contribuer à faire baisser les accidents mortels dus à la conduite sous influence.”

Bien qu’ils sont actifs sur La Louvière où ils sont conviés par les autorités locales, le couple a tourné un spot d’avertissement qui passe sur les antennes de la télévision locale carolo Télésambre.​