Il faut trouver un autre emplacement à cause de la rénovation urbaine.

La foire de Charleroi va devoir quitter le quartier de la ville haute. En cause : la rénovation urbaine. Construction d’un centre de congrès sur l’esplanade de la gare des bus des beaux-arts, remodeling de la place du Manège : ce sont deux des 11 projets du portefeuille Charleroi DC, retenu dans le cadre de la programmation 2014-2020 des fonds structurels européens. L’ouverture du chantier est prévue en 2017.

Pour cette échéance, il faut avoir trouvé une solution de remplacement pour la foire, que le collège ne veut pas voir disparaître du paysage urbain. Où déplacer les forains ? "Le choix n’est pas tranché", confie l’échevine des Fêtes, Julie Patte (PS), qui a mis en place des groupes de travail pour rechercher des alternatives : disposition en ruban sur les grands boulevards comme à Liège (NDLR : une solution proposée par les forains eux-mêmes), centralisation du champ de foire sur le parking des expos, déménagement sur le parking De Cock à Marcinelle ou derrière la gare du sud à l’ancien Conforama.

Cinq pistes sont à l’étude, selon le chef de groupe Écolo, Luc Parmentier. Dans quelques semaines, la ville entamera les discussions avec les exploitants des métiers forains pour opérer un choix. La solution du ruban emporte les préférences, mais elle présente des faiblesses sur le plan de la sécurité. "À Charleroi, les boulevards ne sont pas aussi larges que dans le quartier du Midi à Bruxelles ou sur le boulevard d’Avroy à Liège", dit l’échevine.

C’est l’une des données de l’équation. Dans la mesure du possible, on souhaite maintenir l’événement dans l’intra ring carolo. Pas de changement pour 2016 où, tant à Pâques qu’en août, les métiers forains retrouveront leurs emplacements habituels.

C’est à partir de l’année suivante que l’activité sera