Charleroi À un mois du carnaval, c’est le branle-bas de combat dans la grande salle.


Les gradins et chaises de la grande salle ont fait place à un large espace devant accueillir pour un mois des associations et des particuliers désirant participer activement au cortège du Carnaval.

Pas moins de 32 groupes sont attendus pour le tout récent carnaval de Charleroi. "32 groupes, c’est aussi 32 manières de faire le carnaval autrement. Parmi ces 32 groupes, il y en a qui ont été spécialement créés pour l’occasion, dont une fanfare rassemblant des élèves des académies de Charleroi. À côté de cela, il y a d’autres groupes qui sont déjà constitués tout au long de l’année comme Temps Dance Urbaine, une école de danse à Gilly, qui répète tout au long de l’année, mais qui avant le carnaval se mobilise spécifiquement pour que les jeunes qui pratiquent le hip-hop se préparent. Notons aussi la présence d’un groupe d’enfants de l’IMP", explique Fabrice Laurent directeur de L’Eden avant de poursuivre : "Ce qu’il y a de commun à tous les groupes, c’est qu’ils préparent tous le carnaval dans leur endroit, pas dans l’enceinte du centre culturel. La Grande Fabrique, c’est le moment où tous ces groupes peuvent se retrouver en dehors du jour J pour se croiser et échanger pour avoir conscience de participer à un projet collectif. C’est aussi le moment ouvert au public car avant cela, le lieu n’est pas encore ouvert à tous."

L’Eden ne restreint pas l’accès aux seuls groupes constitués mais à tous l’espace d’un week-end ou plus suivant les disponibilités des participants.

Si, au départ du projet, il y a 4 ans, une petite partie de la grande salle était occupée, c’est actuellement l’entièreté de la salle et une partie des nouveaux bâtiments qui abritent l’ensemble des acteurs du prochain carnaval.

Nouvellement élue, Babette Jandrain entre dans le vif du sujet avec un événement rassemblant petits et grands : "C’est le premier Big Five pour moi. Ça ne change pas grand-chose, ici c’est la fête avant tout et une magnifique occasion de rencontrer ses voisins, c’est un moment super convivial sauf que je devrai être prête dès 4 h du matin."