Ce mardi matin, la maison médicale liée au PTB, Médecine pour le Peuple, a inauguré son centre de testing Covid-19 dans une aile réquisitionnée de sa maison médicale. Il s'agit, pour la Médecine pour le Peuple, d'élargir les possibilités de testing sur Charleroi, estimées aujourd'hui à 400 tests/jour, en proposant des tests "maison" directement à la maison médicale.

"Nous avons désormais de quoi faire une vingtaine de tests par jour, avec notre partenaire habituel, un laboratoire privé qui nous fournit tout le matériel", précise Sofie Merckx, médecin généraliste là-bas et députée fédérale PTB. "Dans notre maison médicale, nous avons 2.000 patients inscrits. Et on a tout de même eu 10 personnes testées positives ces dernières semaines, alors qu'on n'avait plus rien depuis juin. Or il faut qu'on augmente la possibilité de tester la population : il y a le retour de vacances, la reprise du travail, la rentrée scolaire... Quand une personne est testée positive, il faut pouvoir tester tous les proches avec qui elle a eu contact."

Si Charleroi s'est doté, via plusieurs centres, d'une capacité de testing de 400 tests/jour environ, pour la Médecine pour le Peuple et le PTB, ce n'est clairement pas assez. "Il en faut au moins le triple, et ce constat est valable sur l'ensemble du pays d'ailleurs. Nous n'avons pu ouvrir notre centre de Marcinelle qu'à nos patients de la maison médicale, mais il faut se préparer à affronter l'hiver ! Les communes pourraient mettre à disposition des médecins généralistes des locaux pour le testing, comme ce qui a été fait à Molenbeek pour la Médecine pour le Peuple, par exemple."

A Marcinelle, sur la rue de la Vieille Place à proximité de l'avenue Mascaux, la maison médicale a dû procéder à une nouvelle organisation : les patients qui ont des symptômes covid sont invités à se présenter en matinée, entre 11 et 12 heures. Ceux qui ne présentent pas de symptômes l'après-midi, entre 16 et 17 heures. "On a aussi dû investir dans des surblouses, des masques FFP2, des gants, etc." ajoute Sofie Merckx. "Malheureusement le matériel fourni par les autorités n'est pas suffisant pour éviter les risques de contamination."