Sauf incroyable surprise, le juge devrait prolonger son mandat d’arrêt.

Six jours après le terrible drame, l’entité d’Erquelinnes est toujours sous le choc du geste désespéré posé par Julie L., 37 ans.

Pour rappel, la jeune mère a voulu, mardi dernier, ôter la vie d’Orphée (2 ans), Cérès (7 ans) et Thibald (9 ans) dans la maison où cette famille sans histoire réside, à Hantes-Wihéries. Orphée a été noyé tandis que Cérès est décédée des suites de blessures au cou faites à l’arme blanche. Seul Thibald, l’aîné des enfants, victime de blessures, a survécu. Les funérailles des deux enfants auront lieu ce mardi. L’incinération est programmée, dans la plus stricte intimité, à 10 h 30 au crématorium de Gilly. "Nous aimons beaucoup les fleurs et en même temps, vu les circonstances, nous craignons de ne pouvoir mettre en valeur tous les gestes d’affection que vous auriez à cœur de témoigner à Cérès, Orphée et la famille" , expliquent le papa Bertrand et T. D.W., ainsi que les familles des défunts. "Nous aimerions que les marques d’attention se matérialisent sous la forme d’un simple petit bouquet ou assemblage de fleurs. Merci beaucoup."

Quant à la mère infanticide, qui avait tenté de mettre fin à ses jours après son geste en ingérant des médicaments, son cas sera débattu ce lundi en chambre du conseil. Sauf incroyable surprise, le juge devrait décider de la prolongation du mandat d’arrêt à son encontre.