Dès ce matin, le livre d’Arturo Vergallo (51 ans) sur sa vie d’entraîneur est disponible

CHARLEROI Comme il le dit lui-même, il n’est ni Goethals, ni Mourinho, ni Capello mais sa passion pour le foot n’est pas moins forte et l’envie lui a pris voici dix ans déjà de laisser une trace. Combien ne sommes-nous pas à avoir dit un jour : “Avec ce que j’ai vécu ici, j’ai de quoi en faire un livre” ?

Arturo Vergallo, modeste entraîneur hennuyer l’a fait ! “J’ai réfléchi longtemps et je peux comprendre que certains trouvent la démarche prétentieuse mais cela m’est égal. Cela m’a servi de thérapie et m’a d’abord fait du bien à moi et c’est cela qui importait dans les moments difficiles que j’ai traversés tant dans ma vie d’entraîneur que dans ma vie personnelle. Pourquoi par ailleurs n’aurai-je pas des choses intéressantes à dire sous prétexte que je suis un modeste entraîneur de P1 ?”

Voici 5 ans , le microcosme footballistique hennuyer était terrassé par la nouvelle : Arturo Vergallo, alors en charge de Braine, arrêtait tout et entamait un combat contre la maladie : “J’ai donc mis à profit cette longue période d’inactivité pour me remémorer les souvenirs bons et mauvais de ma carrière. Comme je suis un grand conservateur, j’ai aussi remis de l’ordre et structuré toute la documentation dont je disposais.”

Cela donne un ouvrage complet de 255 pages, riches en documents, photos et commentaires, flirtant entre mémoires et testament qui voyage avec précision dans un milieu que l’auteur connaît parfaitement : “Il n’y a aucune flatterie gratuite, ma liberté a été totale et si certains verront combien ils m’ont fait du mal, d’autres sauront combien je les apprécie.”

Voilà, nous semble-t-il, un cadeau idéal pour les fêtes pour les nombreux footeux hennuyers.

© La Dernière Heure 2012