Dès le 30 juillet, la N90, en travaux, passera à une bande dans chaque sens.

En cette période estivale de congés scolaires où le trafic est moins conséquent, les travaux d’aménagement des routes autour du futur Grand Hôpital de Charleroi vont entrer dans une nouvelle phase.

Dès ce mardi 30 juillet, la circulation sera réduite à une seule voie dans chaque sens sur la N90 pour réaliser des opérations de bétonnage sur la berme centrale du pont du R3 ainsi que le rond-point du côté vers Namur.

Ce rond-point devrait être terminé pour la mi-septembre, et les voies pourront être libérées pour revenir aux conditions habituelles de circulation sur la N90.

La Sofico, qui s’occupe de la gestion des routes pour la Région wallonne, prévient que le by-pass de la N90 vers le R3 en venant de Namur restera ouvert à la circulation, de même que l’autre by-pass en sortie du R3 vers Namur. "L’ensemble des aménagements rou tiers devrait être terminé fin 2019" , écrit l’entreprise publique dans un communiqué. "Après la mise en service du giratoire côté Namur, en septembre, les interventions sur la N90 seront pratiquement terminées. Il restera alors à effectuer quelques travaux de finition qui n auront qu’un faible impact sur la circulation."

Pour rappel, ce chantier qui peut parfois peser sur le moral des automobilistes vise à améliorer la mobilité aux alentours du futur Grand Hôpital de Charleroi (GHdC) qui va regrouper Notre-Dame, Saint-Joseph, Fabiola, Sainte-Thérèse et l’IMTR dès la fin 2024. La "cacahuète" deviendra deux ronds-points, avec un nouvel accès à l’hôpital depuis le giratoire côté Charleroi et une liaison cyclable entre le Ravel et l’hôpital. L’ensemble des aménagements mobilité représente un chantier à 4,3 millions d’euros, dont 900 000 à charge du GHdC.