Au Centre de Délassement de Marcinelle l'heure est aux constats et aux diagnostics d'usage. Ce vendredi matin les différents responsables de la Régie Communale Autonome se sont donné rendez-vous pour un débriefing. A leur arrivée sur les lieux, l'eau s'était retirée laissant apparaître les dégâts causés par le débordement incontrôlé du Ry des Haies. Le petit cours d'eau descendant de Nalinnes qui traverse tout Couillet avant de se jeter dans la Sambre a causé des dégâts impressionnants et des plaies qu'il faudra panser. "Il y a non seulement des dégâts pour la piscine mais également dans la forêt. Plusieurs arbres sont tombés leur base état devenue instable à cause des trop grades quantité d'eau," explique Antoine Tanzilli, directeur de la RCA.

Si la réunion servira à déterminer les priorités, un simple coup d’œil permet de voir à quel point le site tout entier a été impacté. "En ce qui concerne la piscine, notre principale inquiétude est l'état de la coque. D'énormes pierres ont été emportées par le courant et se sont retrouvées dans les bassins. Les deux tonnes de pierres bleues destinées à retenir le courant ont lâché et ont été emportées comme de simples brindilles. Il semble que les locaux techniques n'ont pas trop souffert."

Du côté du domaine boisé, l'heure est à la sécurisation des bois. La dizaine d'arbres couchés au sol doivent être débités et emportés. Patrice Delfosse en charge de l'entretien du bois disperse ses hommes afin de procéder à la sécurisation. "Tout le long du ruisseau il y a plein de gros frênes qui sont tombés. Les racines sont fixées dans le sol mais si celui-ci ne tient plus, l'arbre est fragilisé et tombe."

Ce qui est sûr c'est que la piscine n'est pas près d'ouvrir prochainement. "Dans le meilleur des cas, il faudra compter 15 jours pour tout remettre en ordre. Le tout est de savoir si la coque n'est pas touchée auquel cas il faudra le réparer. Il faudra tout vider, inspecter, réparer au besoin et tout remplir à nouveau," conclut Antoine Tanzilli.