Ce samedi soir, peu après 19 heures, une quarantaine de personnes s'étaient donné rendez-vous sur un parking de Charleroi Expo, en bordure de ville. Selon les informations de la police, ils avaient prévu d'envahir le marché de Noël de Charleroi pour y entrer sans Covid Safe Ticket. Une opération avortée qui aurait autrement pu ressembler à ce qu'il s'est passé il y a une semaine sur un marché de Noël du Luxembourg.

La police était donc au courant de cette opération, programmée via les réseaux sociaux et qui ciblait, selon le porte-parole de la police locale de Charleroi David Quinaux, les marchés de Noël de Charleroi, Liège et Namur. Elle a donc pu agir préventivement: une équipe est allée procéder à un contrôle de la quarantaine de personnes rassemblées au lieu de rendez-vous, sur le parking en bordure du ring de Charleroi. Une autre a procédé à l'arrestation administrative de l'organisateur présumé, un homme bien connu pour galvaniser les foules nous dit-on.

"Le contrôle a duré une bonne heure, parce que certaines personnes n'avaient pas leurs documents d'identité avec eux", précise David Quinaux. "Nous avons rappelé la norme, pourquoi nous étions là et quelles étaient les mesures sanitaires d'application pour entrer sur le marché de Noël. Il n'y a eu aucun incident, certains sont remontés dans leur voiture pour rentrer chez eux, d'autres qui avaient un CST sont allés boire un verre au marché de Noël."

La police précise qu'aucun débordement n'a été constaté nulle part à Charleroi samedi soir. Le marché de Noël a fermé ses portes à 23h30, avec dans le périmètre mais hors du marché lui-même une arrestation pour trouble à l'ordre public et une autre, administrative, pour ivresse.