Paul Magnette veut également réorganiser le service propreté

CHARLEROI La ville de Charleroi est, à tort ou à raison, considérée comme l’une des villes les moins propres du pays. Pas étonnant donc de voir les différents partis politiques faire de cette problématique l’un des enjeux importants de la prochaine législature. Nous avons donc demandé aux politiques de faire connaître leur point de vue sur cette problématique.

La propreté doit-elle se limiter à réagir dans l’urgence à tous les dépôts illégaux et à traquer la crasse ambiante en chassant les incivilités ? Faut-il plutôt imaginer de rééduquer la population qui salit ?

Paul Magnette, tête de liste PS : ‘Il est effectivement important d’agir rapidement pour régler les situations d’urgence. Mais j’estime également qui faut coupler les actions de ce type avec de la prévention afin d’être plus performant sur le long terme. Il faut permettre au service de la propreté de la Ville de Charleroi d’avoir les moyens humains pour intervenir plus rapidement. On ne parle pas forcément ici de budget, mais d’une réorganisation du service. Le prochain échevin, peu importe sa couleur politique, devrait, par exemple, se rendre dans les écoles et aller au contact des citoyens pour faire prendre conscience aux gens, qu’ils sont en première ligne pour avoir une ville propre. Si les actions de sensibilisation ne donnent rien après toutes ces initiatives, il faudra alors penser à être plus sévère dans la répression”.

Dans votre DH de demain

Retrouvez, ce samedi dans votre Dernière Heure-Les Sports, les commentaires des têtes de liste sur les dossiers liés à la sécurité.



© La Dernière Heure 2012