Les automobilistes qui empruntent le rond-point situé à l'extrémité de la rue d'Acoz et Bouffioulx auront constaté que les voies de circulation reliant ce rond-point aux entrées du R3 ont été complètement renovées, en effet le revêtement a complètement été remis à neuf. Bien que l'entretien de la voirie soit à la charge de la région, les travaux entrepris ont mis en avant une collaboration qui faisait défaut par le passé. Dans ce cas, la Région Wallonne, la ville de Châtelet et la zone de police ont travaillé de concert afin de perturber au minimum la circulation et d'offrir des solutions aux usagers.

Cette nouvelle communication est à souligner alors que la ville fait le point sur les travaux routiers dans l'entité. Au total, ce sont 50 voiries qui ont été refaites ces 5 dernières années.

Si les travaux sont possibles, c'est grâce à la bonne tenue des comptes de la ville. Même sous tutelle, il a été permis aux autorités locales de disposer d'un budget à allouer aux aménagements de chaussées. "Les efforts paient, et le CRAC le confirme. Les villes et communes ne peuvent pas disposer de leurs bonis budgétaires sans accord de la Tutelle, or celle-ci a accordé à Châtelet l’utilisation supplémentaire de plus d’1.500.000 €. Ceux-ci ont immédiatement été alloués à des projets d’entretien de voirie léger. Une simple opération de renouvellement de tarmac qui consiste à racler et poser. Dix voiries vont bénéficier de ces fonds sans souffrir de chantier long et lourd. Selon les conditions météorologiques, cette opération peut se faire entre 3 et 10 jours ouvrables !" nous communique-t-on.

Quant à l'impact du Covid sur la tenue des travaux, la Ville se félicite d'avoir pu introduire ses dossiers en temps et en heures afin que ceux-ci soient pris en compte dans le cadre du Plan de Développement des villes et Communes.

Outre les problèmes de dégradations de voiries à résoudre, les autorités communales veulent s'attaquer aux problèmes de mobilité autour de la Cour de Justice. Là, la concentration d'établissements scolaires est telle que la circulation est fortement perturbée aux heures de pointe. "Un projet prévoit de complètement adapter l’endroit afin de créer 25 places de parkings, dont 2 PMR. Avec 4 établissements scolaires dans un rayon de 200m, c’est un endroit clé. Le marché public de ce chantier se lancera en 2021 pour exécution dès que possible et sûrement en 2021."