Charleroi

La rédaction de Charleroi vous propose de redécouvrir les meilleurs moments culturels de 2018.


Le Marignan nouveau est arrivé

L’ancien cinéma accueille désormais le Cabaret 2000 pour des moments de rire.

Le trac était double ce vendredi soir pour les comédiens de la compagnie carolo Cabaret 2000 : nouvelle pièce et nouveau théâtre. Jacky Druaux et ses comparses présentaient au Marignan la première de Silence en coulisse, une pièce de Michaël Frayn adaptée par John Thomas. L’ancien cinéma du centre-ville accueillera désormais les rires d’un public resté fidèle malgré le déménagement et les travaux du centre-ville.

N’avez-vous pas une pression à vous être installés dans un tel endroit aussi prestigieux ?

"Bien sûr ! Il y a deux choses. Le prestige et la qualité des divertissements proposés : le cinéma des années 1950 à 2008. Le défi que le Marignan continue à divertir le public. Le deuxième défi est d’ordre financier, il faut garder les pieds sur terre. Il ne faut pas cacher que nous avons été aidés notamment par la Ville, la Province et la Région wallonne. Des petits morceaux qui bout à bout font un tout. N’oublions pas non plus le crowdfunding qui a rapporté plus de 20 000 euros. Malgré tout, on est prudents. C’est comme gérer sa maison : il y a des charges, l’entretien… On n’est pas partis la fleur au fusil, on a pesé le pour et le contre."

C’est parti pour une nouvelle aventure dans une ville basse redynamisée.


Le Vecteur souffle ses 10 bougies

La plateforme pluridisciplinaire installée à la ville basse a fêté ses 10 ans. Reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’endroit se veut être un espace de création et de diffusion qui prend de l’ampleur et occupe une belle place dans le monde culturel carolo.


Le Bal blanc, une soirée pour tous avant l’hiver

La sixième édition du Bal blanc confirme l’importance de cet événement. Les participants, tous vêtus de blanc, se mélangent en effaçant toutes les différences sociales. Ce concept collaboratif est une véritable vitrine pour le centre culturel l’Eden qui demeure un incontournable dans le paysage culturel carolo.


Le carnaval renaît de ses cendres

Avec le renouveau de Charleroi, il faut aussi compter sur le renouveau des traditions et du folklore local. Le carnaval avait perdu de sa superbe il y a de cela des années. Depuis 2015 une équipe travaille d’arrache-pied pour faire revivre cette grand-messe populaire en y ajoutant une âme carolo. Le but est d’en faire un carnaval unique dans lequel chacun des habitants de l’entité peut s’y retrouver. Le carnaval et son cortège ont donc été repensés de manière participative afin de le redynamiser, notamment avec la collaboration du CPAS de Charleroi et du centre culturel l’Eden.


Le théâtre de la Guimbarde emménage au cœur de la ville

L’Eden et le Palais des Beaux Arts accueilleront un nouveau voisin en la personne du théâtre de la Guimbarde. Installé dans ce qui devait être un espace commercial, la ville a attendu les 10 ans d’inoccupation nécessaires pour réaffecter l’espace en lieu culturel. Le théâtre aura désormais sa propre adresse. Le projet, qui date d’il y a 2 ans, arrive gentiment à son terme soutenu par la ville et son bourgmestre en personne Paul Magnette. Déjà rénové il y a quelques années, le bâtiment va maintenant subir des aménagements pour accueillir dans les meilleures conditions les comédiens et le public. Ce nouveau lieu culturel donne encore plus d’ampleur à la culture carolo.


L’Ancre, espace de création carolo

CHARLEROI Désormais nommé Théâtre royal de l’Ancre au vu de ses 50 ans d’existence, le théâtre dirigé par Jean-Michel Van den Eeyden grandit tant par sa taille que par sa renommée. En effet, des travaux permettront d’accueillir le public dans une nouvelle salle de 200 personnes en plus de celle existante.