Le tribunal correctionnel de Charleroi a évoqué lundi un dossier d'homicide involontaire par défaut de prévoyance et de précaution dans lequel est poursuivie l'entreprise aéronautique Sonaca. En juillet 2014, un de ses ouvriers y avait été victime d'un accident de travail mortel. 

La victime, Andrea Pitzalis, âgé de 37 ans, travaillait dans la section tôlerie de l'entreprise, à Gosselies (Charleroi). Seul à son poste, il manœuvrait une presse étireuse en utilisant une télécommande. Un élément d'acier de six tonnes s'était déplacé et l'avait écrasé. Il avait succombé quelques instants plus tard. L'auditorat du travail et le service de Contrôle du bien-être au travail étaient descendus sur les lieux et avaient ouvert une enquête qui a abouti devant le tribunal correctionnel de Charleroi. Seule la société en tant que personne morale a été poursuivie ce lundi.

Il n'y a pas de partie civile, les proches et la famille de la victime ayant été indemnisés depuis le décès. L'auditeur du travail a relevé une série de fautes imputables, selon lui, à des manquements de la Sonaca. Outre le fait que la victime ne portait pas de casque, l'enquête avait établi la présence de traces d'huile sur le sol aux abords du pont roulant, ainsi que de trous pouvant entraîner des chutes. De plus, la télécommande utilisée par l'ouvrier ne portait plus de pictogrammes suffisamment lisibles. Il a estimé qu'il y avait eu, dans le chef de l'entreprise, des manquements auxquels elle n'avait pas remédié malgré les demandes répétées des représentants syndicaux. Il a demandé une sanction qui soit à la hauteur de la gravité des faits.

Pour l'avocat de la Sonaca, on se trouvait, le jour du décès, en présence de manipulations couramment effectuées depuis de nombreuses années. Les mesures nécessaires avaient été prises par la société, mais il est possible que l'accident ait eu pour origine l'utilisation de la télécommande. Depuis, a-t-il plaidé, des audits ont eu lieu, et l'organisation du travail a été revue. Il a demandé la suspension du prononcé de la condamnation.