Charleroi La cellule de contrôle logements lutte contre les infractions et les marchands de sommeil.

Lutter contre les infractions urbanistiques, les problèmes de salubrité, ou encore contre les marchands de sommeil, c’est l’objectif de la cellule contrôle logements, la task force.

Cette cellule a été mise sur pied au début de la mandature précédente pour assurer le contrôle d’immeubles de l’intra-ring carolo de manière systématique. Depuis le mois de novembre, la cellule a étendu son activité à l’extra-ring de Charleroi, en se concentrant également sur le District Est et plus particulièrement sur Gilly.

Ce mercredi matin, les opérations ont commencé sur la chaussée de Lodelinsart. Elles se poursuivront pendant les 6 à 7 prochains mois. Lors de cette première opération, aucune situation d’insalubrité n’a été constatée. Cependant, la cellule contrôle a rédigé trois avertissements pour la création de logement sans permis d’urbanisme et le constat d’une enseigne non conforme. "De plus en plus, les opérations de contrôle sont connues des propriétaires et les demandes de régularisation sont de plus en plus nombreuses", affirme la Ville.

Depuis 2013 , 4554 logements ont été contrôlés sur 79 rues de l’intra-ring. "Mais il faut maintenant étendre nos efforts sur le reste du territoire", précise l’échevine du Logement, Laurence Leclercq. C’est ainsi que le District Est est choisi en priorité. "Les besoins sont conséquents sur l’ensemble de l’entité, mais la situation sur le district Est est particulièrement préoccupante vu les indices de fraude comme la transformation de façades d’anciens immeubles commerciaux, ou vu le nombre de boîtes aux lettres potentiellement fictives", indique Laurence Leclercq.

Sans oublier que le centre de Gilly sera rénové dans le projet Europan qui redessine la place Destrée. "Il est donc logique de s’attaquer à ce secteur afin de pouvoir intervenir sur tous les aspects importants qui favorisent le bien-être dans un quartier."