Nouvel épisode dans le litige qui oppose les entreprises FT Châssis et FT Menuiserie à la ville de Charleroi sur le site du technopôle Villette à Marchienne : à leur arrivée au travail lundi matin, les gérants des deux PME ont constaté que la tempête avait soufflé des éléments de la toiture du bâtiment communal en chantier, ce qui rendait le dernier chemin d’accès impraticable. 


Des mesures ont été prises rapidement par la ville pour libérer le passage. "Si le contretemps n’a pas affecté l’activité de production, il a fallu mettre en chômage nos équipes d’installateurs", déplore la cogérante Barbara Perrone. 

Le 28 janvier dernier, le Conseil d’Etat avait rendu un arrêt ordonnant la suspension du permis octroyé par le fonctionnaire délégué pour la création d’un centre communal d’archives. Deux semaines plus tard, la Ville disait n’avoir toujours pas reçu notification officielle de cette décision judiciaire. Du coup, la route n°9 donnant accès direct aux entrepôts des PME restait complètement obstruée, obligeant le charroi à emprunter un itinéraire sinueux, avec des risques pour la sécurité routière. 

C’est cette entrave que dénoncent les gérants, une situation aggravée quelques heures par les dégâts de la tempête car il a fallu suspendre les livraisons. 

Si ce conflit poursuit son cheminement en justice, une solution à l’amiable doit être recherchée. C’est à tout le moins le souhait des parties adverses qui tardent à nouer le dialogue.