Après l’ouvrage d’art inutile de Gilly dans le quartier du pont Drion, c’est une autre "curiosité" que le conseiller communal C+ Tanguy Luambua vient d’ajouter à son tableau de chasse : l’élu a en effet remarqué que la tour FGTB du Left Side Business Park, premier élément d’un quartier promis à une refonte complète, ne respecte pas le règlement et la charte communale "enseignes" d’application depuis 2016. 

Lors de son adoption, cette charte voulait remettre de l’ordre dans la surenchère à la visibilité avec une débauche de formats, de couleurs et de nombre de panneaux et logos dans l’espace public. Pour le placement d’une enseigne, le règlement communal impose l’obtention d’un permis et le respect de normes. Or, trois éléments au moins ne sont pas respectés par le dispositif de la tour FGTB qui sera inaugurée ce samedi 1er mai : l’emplacement, la taille et la couleur de fond du logo du syndicat. Comme l’a indiqué l’échevine en charge de l’Urbanisme Laurence Leclercq, le projet immobilier n’était pas soumis à l’autorité communale mais seulement régionale. 

Ce sont les fonctionnaires délégué et technique du SPW qui ont délivré le permis, la ville n’avait aucun pouvoir. Les autres constructions du Left Side pourront aussi déroger à ses règles. Pour que les prescrits communaux s’appliquent à l’ensemble des projets, un guide d’urbanisme communal doit être élaboré. Le conseil vient de marquer son accord au lancement d’un marché public pour l’élaboration de ce guide de bonnes pratiques. Seuls ces documents peuvent étendre le champ d’imposition des règles à l’ensemble des projets immobiliers. Il faudra donc encore patienter !