Ces fortes concentrations s'expliquent notamment par le report en 2022 de mariages qui auraient dû être célébrés durant les deux ans de la crise sanitaire. Quelque 600 mariages sont célébrés en moyenne à Charleroi tous les ans. En 2020 et 2021 respectivement, quelque 500 et 530 mariages ont seulement été organisés, a précisé récemment l'échevin dans une réponse écrite à une conseillère communale.

Beaucoup de demandes actuelles concernent le créneau du samedi après-midi. Pour celui-ci, les mariages ont lieu non plus à l'hôtel de ville de Charleroi mais au château de Monceau, écrin de verdure de la métropole. "Je crois que cette nouvelle localisation est aussi pour une part dans le succès de ce créneau horaire auprès des futurs époux", explique Mahmut Dogru.

Selon ce dernier, vu les travaux actuels qui rythment le quartier de la Ville Haute, la célébration des mariages à l'hôtel de ville était devenue très compliquée. Ce qui l'a incité à proposer, dans une démarche inédite, l'organisation de mariage au sein du château de Monceau.

Les futurs mariés carolos ont actuellement le choix entre six créneaux horaires répartis sur cinq jours dans la semaine pour l'organisation de leur mariage. "Malheureusement, vu les nouvelles dispositions en matière de signature électronique, il n'est pas possible d'organiser des mariages à deux endroits au même moment", a précisé Mahmut Dogru.