Des discussions à ce sujet sont engagées avec son propriétaire, a confirmé la Ville samedi. Ancien site industriel (forges de la Providence), l'endroit a été investi en 2005 par un collectif d'artistes qui, au fur et à mesure des années, en a fait un lieu culturel de référence dans la métropole avec, entre autres, des salles de concert et des ateliers d'artistes. En 2018, l'ASBL Rockerill a bénéficié d'un nouveau contrat-programme de la Fédération Wallonie-Bruxelles avec à la clé une subvention annuelle de 120.000 euros.

Dans le cadre de la Politique intégrée de la Ville, les autorités wallonnes ont accepté cette semaine le plan d'action remis en la matière par la Ville de Charleroi. L'achat et la rénovation énergétique des bâtiments du Rockerill font partie de ce plan.