En Wallonie, aucune autre ville n’a autant aidé son secteur horeca : Charleroi lui a octroyé des aides à hauteur de 2,8 millions d’euros, a précisé l’échevin en charge des Finances Thomas Parmentier. 

Exonérations fiscales, octroi de primes, bons d’achat en devises locales… Et ce n’est pas fini. D’une valeur de 20 euros par habitant, les titres carol’or peuvent en effet être valorisés jusqu’au 30 juin prochain, ou convertis en euros, ce qui devrait encore faire grimper le décompte… En marge de ces soutiens, d’autres mesures ont été mises en place pour favorise la relance des activités. Notamment l’extension des terrasses. Qu’en sera-t-il de leur réouverture ? "Nous étudions pour l’instant les conditions (localisation, logistique, sécurité, nuisances éventuelles pour les riverains, etc.) permettant d’installer sur l’espace public des infrastructures destinées aux établissements qui ne disposent pas de terrasse", a-t-elle annoncé dans une réponse au conseiller PS Maxime Felon. Trois autres élus interpellaient le collège sur ses intentions en vue de la réouverture : Pauline Boninsegna (PTB), Jean-Noël Gillard (DéFI) et Nicolas Kramvoussanos (indépendant). 

Le bourgmestre a renouvelé son soutien aux acteurs de l’horeca. Il a salué leur sens des responsabilités et indiqué que la police n’aurait pas à intervenir pour des ouvertures anticipées. Au-delà des mesures financières et facilités accordées, l’échevine du Commerce a confirmé que des collaborations entre l’horeca et le secteur culturel étaient dans les cartons pour rebooster l’attractivité du cœur urbain. Des professionnels du spectacle et des arts de la scène ont déjà manifesté de l’intérêt pour organiser des activités en extérieur, assure-t-elle. 

Complémentairement, l’association Charleroi Centre-Ville va adapter son offre événementielle. Du 8 au 23 mai, la réédition du Petit jardin dans la ville est ainsi programmée. Il s’agira d’une déclinaison de l’opération "Un Jardin dans la ville" organisé traditionnellement sur la Place de la Digue. Des packs décos et des cadeaux seront distribués aux commerçants, le centre-ville sera fleuri et des structures ornementales seront installées sur la Place Verte. De même, il est prévu de réfléchir au retour des "Quartiers d’été" dans une version compatible avec l’évolution de la situation sanitaire. Ce sera pour le mois de juillet sur la place de la Digue : plage artrificielle, végétalisation et animations sont déjà au programme.