Et pourtant, personne n’a fait demi-tour pour donner des infos à Muriel sur le chauffard…

Ce samedi soir aura été riche en émotions pour Muriel Kint. Alors que la Marcinelloise venait de monter sur l’autoroute à hauteur de Gosselies et qu’elle se trouvait à proximité de l’aire de repos, sa voiture a été percutée par un autre véhicule.

"Il était environ 19 h. Il y avait vraiment beaucoup de monde sur la route. À un moment, j’ai entendu un bruit mais je n’ai rien vu. Mon pneu arrière a éclaté et ma voiture a traversé les trois bandes. Elle s’est arrêtée à hauteur de la berme centrale. Mon seul souhait était alors de pouvoir rejoindre la bande d’urgence. Ce que je suis parvenue à faire."

Selon la conductrice, l’autoroute était "chargée". "Il y avait vraiment beaucoup de voitures. C’était impressionnant. J’étais d’autant plus stressée."

Heureusement, un automobiliste s’est arrêté pour aider Muriel. "Lui s’est concentré sur mon état. Il n’a pas pu noter le numéro de plaque de la voiture qui a heurté la mienne. Il a toutefois pu me dire qu’il s’agissait d’un pick-up, de couleur noire. Il a attendu avec moi que ma sœur arrive."

Muriel qui remercie encore cet automobiliste de lui avoir consacré une partie de son temps ne comprend pas comment il est possible que personne d’autre n’ait fait demi-tour pour venir lui donner des informations sur le conducteur ayant pris la fuite. "C’est incroyable que personne d’autre n’ait voulu m’en dire plus. Il est évident, vu le nombre de voitures qui circulaient là à ce moment-là que d’autres ont dû voir quelque chose."

Au final, la Marcinelloise qui est en incapacité de travail pour quelques jours s’en sort avec quelques courbatures. "Je me dis que j’ai vraiment eu de la chance qu’aucune autre voiture n’ait percuté la mienne avant que je ne sois sur la bande d’urgence. Autrement, je ne sais pas où je serais aujourd’hui."

Si un P.-V. a été dressé, Muriel ne sait pas comment ça va se passer au niveau des assurances puisque le conducteur fautif a pris la fuite. Elle espère toujours que quelqu’un pourra lui fournir plus d’informations sur la voiture ayant percuté la sienne.