En avril 2020, le Laborat01re, espace de réflexion et de création autour du monde artistique, et Christina Ruggin, artiste plasticienne, lançaient un grand concours virtuel en plein confinement.

Quelques 137 artistes confirmés et amateurs avaient alors répondu à l'invitation. L'objectif du concours organisé par Barbara Maïllis, fondatrice du Laborat01re, et l'artiste Christina Ruggin était de partir d'une estampe nommée Métamorphose, de s'en inspirer et de produire de produire une nouvelle image à la fois proche et singulière.

"Ce samedi 17 octobre 2020, Le Laborat01re passe donc du virtuel au réel en présentant, sous les ponts de la Sambre, une cinquantaine de visuels issus de cet événement. Au fil du temps, perturbés par les conditions météorologiques, les traces accidentelles et les interventions citoyennes, le document original se transformera en un document autre, mutant de jour en jour à l’image d’un palimpseste."

Pour mettre en place l'exposition, Barbara et Christina seront aidées par une autre artiste peintre et illustratrice : Madame La Belge.

© D.R. L'interprétation de Madame La Belge révèle tout son talent.

Un des souhaits des organisateurs est de poser le œuvres et d'observer leur transformation voir leur dégradation. "Si l'exposition commence le samedi 17 octobre, il n'est pas prévu de date de fin. Nous voulons laisser les œuvres évoluer. Il se peut qu'elles se dégradent suivant différents facteurs comme la météo ou une intervention citoyennes. Nous prendrons des clichés au fur et à mesure du temps qui passe. Nous remercions également les 50 artistes sélectionnés pour jouer le jeu et laisser leur travail se transformer. On peut tout aussi bien se demander combien de temps les œuvres resteront intactes. Les personnes qui le souhaitent peuvent également se prendre en photo devant et nous les envoyer pour une diffusion sur la page Facebook du Laborat01re", explique Christina Ruggin.