Charleroi Le CPAS met 65 000 euros pour 23 projets sociaux et associatifs.


Un montant de 65 000 € a été octroyé par le CPAS pour 23 projets participatifs cette année. Le montant total est plus que doublé, puisqu’il était de 30 000€ en 2018.

L’augmentation importante de ces budgets participatifs s’explique d’une part par le nombre de projets soutenus qui est beaucoup plus élevé que les années précédentes, d’autre part par l’augmentation du plafond, qui s’élève aujourd’hui à 3 500€ par projet, contre 2 500€ auparavant. "Cette augmentation de plafond a été longtemps réclamée par l’assemblée des projets participatifs", explique Philippe Van Cauwenberghe (PS), président du CPAS de Charleroi.

Le budget participatif est une somme attribuée par le CPAS pour les projets qui ont été sélectionnés dans la région de Charleroi. Ces projets touchent à tous types de sujets et s’adressent à plusieurs publics en fonction de leur finalité.

Tous les ans , le CPAS invite les ASBL, les écoles, les comités de quartier, les groupes de citoyens ou encore les associations de fait à présenter un projet sur la base de différents critères, à savoir la lutte contre les formes d’exclusion mais aussi sur le fait de différencier et d’innover par rapport aux projets précédents.

Vingt-trois projets ont été sélectionnés cette fois par un comité d’agrément multidisciplinaire, comme par exemple Solidarités Nouvelles dont le projet Estime - toi propose des ateliers sur le bien-être aux personnes en quête d’estime personnelle avec un budget de 3 000€, Bel doch qui dispose de 3 500€ pour son projet Des panneaux pour un quartier propre pour sensibiliser les habitants de la Docherie sur la propreté dans les quartiers, Les Zabbatoirs avec son projet Quand le quartier s’anime qui vise à embellir et garder le vivre ensemble dans les rues des Remparts, de la Guinguette et de Châtelet pour une somme de 3 500€ et le Centre solaire des étoiles avec le projet Le quartier ouvre ses libres qui met en évidence la culture artistique chez les enfants pour dynamiser leur quartier, avec un budget de 3 500 €.