C'est un projet unique dans la région qui verra le jour dans le premier semestre de 2021. En effet, le numéro 100 de la Chaussée de Bruxelles à Lodelinsart sera l'adresse du premier centre de prise en charge des Violences Sexuelles du Hainaut. "L’Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes a retenu la candidature de l’ISPPC – CHU de Charleroi pour l’ouverture d’un Centre de Prise en charge des Violences Sexuelles qui ouvrira ses portes en 2021. Ce centre, ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, prendra ses quartiers dans une maison de maître de la chaussée de Bruxelles Lodelinsart, voisine de l’Hôpital Civil Marie Curie et déjà propriété de l’ISPPC. Il offrira une prise en charge complète aux victimes qui s’y présenteront soit directement, soit via les urgences du CHU de Charleroi (communication directe et discrète), soit par l’entremise d’autres institutions du Hainaut," explique Frédéric Dubois, directeur de la communication de l'ISPPC. Frédéric Dubois explique également que le choix de créer un centre à Charleroi n'est pas en lien direct avec de nombres de violences sexuelles constatées sur la région mais d'ordre géographique. Le centre carolo sera le seul en Hainaut et à proximité du namurois.

Avec 12.000 cas de violences sexuelles par an, la création de structures aidant les victimes s'avère être une priorité pour le centre hospitalier carolo. En étant le deuxième centre de Wallonie- il en existe un autre à Liège- le CHU de Charleroi souhaite compléter l'offre des différents services d'aide aux victimes d'agressions sexuelles.

Sur place, il sera possible de trouver du personnel médical et infirmier spécialisé. Ceux-ci seront à même de procéder aux premiers prélèvements en cas de besoin. Outre le côté médical, un local sera affecté au dépôt de plainte puisqu'un local accueillera des policiers spécialisés. Sur le moyen et long terme, un suivi psychologique sera proposé. Il sera également possible, pour les victimes qui ne peuvent regagner leur domicile en toute sécurité, d’être accueillies sur place. "Le Centre de Prise en charge des Violences Sexuelles du CHU de Charleroi permettra, il faut l’espérer, à d’autres femmes, hommes et enfants de sortir du silence et d’échapper à leur calvaire. Nous serons ouverts tout le temps et serons attentifs non seulement à la détresse des femmes victimes mais également de toute autre personne aussi bien les enfants, les adolescents que les hommes. Nous souhaitons vraiment être un centre de références car les cas connus ne sont hélas qu'une pointe de l'iceberg. En tant que service public nous devons être conscients de la problématique mais aussi apporter des solutions."

Dans un premier temps, le Centre de Prise en Charge prévoit d'accueillir une dizaine de personnes par mois, mais ce chiffre augmentera certainement à l’avenir lorsque celui-ci sera mieux connu du grand public.