Charleroi

La majorité et l’opposition expriment leur désaccord à propos du budget sur Facebook.

Le budget, c’est régulièrement un sujet de désaccord au conseil communal de Thuin. Lors du dernier conseil communal, le collège a présenté le budget 2019. Un budget en boni mais qui a soulevé certaines interrogations auprès de l’opposition MR. “Nous restons avec un budget certes à l’équilibre, mais un équilibre précaire et de façade où les emprunts nécessaires restent trop importants, ce qui semble un indicateur d’un manque évident de gestion saine”, s’exprime Philippe Lannoo (MR). Le conseil communal se termine, et chacun en reste là, jusqu’à hier soir où une petite bagarre de vidéo entre en jeu sur les réseaux sociaux.

Dans la journée de mercredi, Paul Furlan publie une vidéo sur son groupe Facebook où il attaque l’opposition à propos du budget. “Les réseaux sociaux sont des outils extraordinaires qui permettent à nos concitoyens de s’exprimer, au débat de s’installer. Il permet aussi les “fake news”. En ce qui concerne le budget de la ville, je voudrais rétablir certaines vérités”, annonce Paul Furlan (PS). Il explique ensuite : “Dans les années 90, nous étions effectivement surendettés. C’est terminé. Notre dette est maîtrisée mais il faut savoir que tout investissement de la ville, comme un investissement de ménage, se fait par la voie de l’emprunt. Donc sans emprunt, pas d’investissement, il faut s’assurer que nous puissions rembourser la part de nos emprunts, chaque année. Ce qui est le cas.”

Le MR a voulu se défendre dans une vidéo également. “C’’est notre rôle de souligner ça, de faire attention. Ce n’est pas pour le plaisir de critiquer et on ne dit pas n’importe quoi et ce n’est pas des fake news”, explique Philippe Lannoo. Il explique alors son point de vue : “le bourgmestre parle d’une gestion saine et donne l’exemple de crédit qui prit pour acheter. Ce n’est pas une gestion saine, il faut d’abord économiser et après dépenser. Faire un crédit ce n’est pas un acte simple et dérisoire.”

Philippe Lannoo s'explique: “Il faut investir mais à raison, il ne faut pas tout faire en fond propre, ni tout faire en emprunt. Il faut économiser un peu et faire attention. J’espère que l’on n’aura pas de mauvaise surprise. On a un procès qui arrive et on ne sait pas encore combien on devra payer.”