Le PTB est venu avec sa motion, le MR avec la sienne : ce lundi, le conseil communal de Charleroi a voté deux motions relatives à l’affaire Chovanec, cet homme mort après une arrestation à l’aéroport de Charleroi, durant laquelle une policière fédérale a notamment été vue en train de faire un salut nazi.

Pourquoi deux motions ? Parce que PTB et MR sont visiblement irréconciliables, même sur des questions aussi importantes. Les premiers se sont abstenus de voter la motion des seconds, tandis que les seconds ont refusé de voter celle des premiers. Pourtant, dans le fond, ils disent la même chose : le salut hitlérien est inacceptable et il faut s’indigner de cette affaire.

Le PS a amendé - et voté - les deux textes. Jean-Noël Gillard (Défi) a regretté que les motions n’aient pas été mieux ficelées en amont pour mettre tout le monde d’accord. Et de fait, on se retrouve avec deux textes qui disent la même chose mais déposés par deux groupes qui - vu les débats - se haïssent… pour un dossier qui, rappelons-le, dénonce la haine. Il fallait le faire.