Que s’est-il passé, durant la nuit de lundi à mardi, dans une habitation de la rue Chausteur à Lodelinsart ? C’est la question que se pose actuellement le parquet de Charleroi à la suite de la découverte, mardi après-midi, du corps sans vie d’un nourrisson. Le nouveau-né a été découvert, quelques heures après que la mère a été transportée d’urgence en milieu hospitalier, nous apprennent nos confrères de Sudinfo.

Selon le parquet de Charleroi, le dossier du décès suspect du nourrisson débute mardi matin lorsqu’un médecin urgentiste alerte les services de police. "Durant la nuit de lundi à mardi, une femme a été prise en charge et transportée en milieu hospitalier pour une importante hémorragie. Lors des analyses, les médecins ont découvert un placenta et un cordon ombilical sur cette femme", explique le parquet de Charleroi.

Rapidement, des vérifications sont menées sur l’existence du nouveau-né. Mais là, c’est la stupeur : "Il n’y avait pas de trace d’un nourrisson alors que ces découvertes laissaient penser à un accouchement à terme." Des vérifications au domicile de la dame transportée à l’hôpital sont ordonnées dans le courant de la journée de mardi. Sur place, les policiers découvrent finalement le corps sans vie du nourrisson.

Un dossier a été mis à l’instruction pour faire la lumière sur ce qu’il s’est réellement passé à l’intérieur de la maison. S’agit-il d’un accouchement qui a mal tourné ou d’un infanticide ? À l’heure d’écrire ces lignes, toutes les pistes sont envisagées par le parquet de Charleroi. "Une autopsie a eu lieu mardi soir et les résultats sont en cours d’analyse. D'autres devoirs sont également en cours."

L’entourage de la mère de famille doit faire l’objet d’auditions pour tenter d’en savoir plus sur les faits dramatiques. "La famille n’est pas connue de la justice", confie le parquet. La principale suspecte, elle, se trouve toujours hospitalisée. Son état de santé nécessite encore des soins. Elle sera prochainement entendue.