Philippe Bouillon est le responsable de Imperium, une société carolo qui organise des événements de jeux en ligne. Imperium est spécialisé dans l'organisation de tournois de Counter-strike, un jeu vidéo de tir à la première personne dans lesquels deux équipes s'affrontent pour perpétrer ou empêcher un acte terroriste.

D'ordinaire, Philippe Bouillon accueille des centaines de personnes dans des tournois au Dôme ou dans les installations du Sporting de Charleroi. En raison de la pandémie, rien de tout cela. "Même si nous jouons en ligne, c'est agréable de tous se réunir. Il y a un ambiance spéciale et tout le monde est à fond dedans," explique le responsable.

La pandémie ayant supprimé tout rassemblement possible, Philippe et ses associés ont dû s'adapter pour tenir en haleine tout leur petit monde. "Nous avons pris de plein fouet l'arrêt des tournois. Nous avons donc réfléchi à comment poursuivre nos activités."

Au lieu de tout concentrer durant un week-end, les organisateurs ont décidé de créer une ligue. "Pendant un mois, 8 équipes s'affrontent pour à la fin n'avoir plus qu'un champion. Nous organisons ensuite de nouvelles qualifications pour repartir dans un nouveau tournoi."

Philippe Bouillon reste surpris par le succès de ce mode de jeu. Si au départ cela ne devait être qu'une occupation en attendant la reprise des grands tournois en présentiel, aujourd'hui la ligue a pris une place majeure dans l'agenda des carolos. "Nous n'avions qu'une partie de nos activités qui tournaient autour de ce concept. Maintenant nous sommes attendus au niveau européen. De nouveau sponsors se sont intéressé à nous et nous ne cessons de nous développer au point que nos parties sont retransmises en Russie." En effet, avec l'arrêt du sport traditionnel, les sponsors se sont d'avantage tournés vers le e-sport.

La pandémie et le premier confinement ont mis un grand coup d'accélérateur pour la pratique du e-sport amenant devant leurs écrans des personnes qui n'avaient pas cette passion. "On a vu arriver des personnes qui n'avait pas cette habitude. Il y a eu également un rapprochement en les e-sportifs et les sportifs traditionnels. Dans le football notamment, de nombreux tournois de Fifa on vu s'affronter des e-sportifs de haut niveau et des célébrités du sport comme Thibaut Courtois. Les e-sportifs se sont également fait connaître du grand public et leurs performances remarquées."

Pour s'adapter aux conditions contraignantes actuelles, le carolo a mis au point son système de tournoi. D'abord réservé aux personnes ayant une adresse IP dans le Bénélux, le grand tournoi est prêt pour s'étendre à toute l'Europe. "Nous avons un tel succès que des équipes de toutes l'Europe souhaitent y participer. Cela à des avantages indéniables. Nous pouvons intégrer des équipes qui devraient parcourir plusieurs milliers de kilomètres pour un seul week-end."

Concrètement, 8 équipes de cinq joueurs s'affrontent jusqu'à ce que 6 équipes se détachent se détachent. Les deux dernières équipes sont "éliminées" et qui le groupe de huit. Les six équipes restantes s'affrontent jusqu'à avoir un grand champion. Pour entrer dans le groupe des huit de départ il faut passer par des sélections. Avec une ouverture à l'Europe ce sont plus de 150 équipes qui se sont montrées intéressées. Le succès est tel que les parties sont retransmises en français, en anglais et en russe. L'équipe gagnante de ligue remporte 40.000 euros.