Ils sont quelques uns à éprouver des difficultés et connaître une descente aux enfers de part la perte d’un travail ou encore d’un logement.

Depuis 2013, le projet Housing First mené par le Relais Social du Pays de Charleroi permet à des personnes sans-abri de trouver un logement, sans condition et de manière durable.

Au vu du succès de l’opération, le Ministre wallon du logement, Christophe Collignon, a décidé d’octroyer une reconnaissance. Cette initiative devient un projet spécifique reconnu, à destination d’un public en situation de grande difficulté.

Le housing first, l’une des priorité des différents services sociaux concernés est l’une des priorité en termes de réinsertion. Cela permet aux personnes sans abri et en décrochage social depuis longtemps, accéder à un logement est très difficile. Dès lors, le logement considéré comme un moyen de réinsertion et d’accompagnement et non plus comme le but à atteindre. "En 2013, c’était un projet expérimental. Certains doutaient de son succès", commente-t-on à La Sambrienne."Mais quand le Relais Social nous a sollicités, on s’est lancés avec eux. On ne l’a jamais regretté."

Le bilan est jugé positif puisque l’opération a permis de reloger plus de 25 personnes dans les quartiers d’habitation de La Sambrienne. Certains n’y ont fait qu’une étape, leur permettant de se stabiliser et de préciser leur projet de vie. D’autres y sont toujours locataires, parfaitement intégrés dans leur quartier. "C’est en effet tout l’intérêt de ce partenariat pour La Sambrienne et le pari que l’on a pris. Les personnes accompagnées par l’équipe du projet Housing First rentrent dans nos logements comme n’importe quel autre locataire. Ils signent un bail, paient un loyer calculé sur base de leurs revenus… Mais bénéficient d’un accompagnement social de qualité par les équipes pluridisciplinaires du Relais Social."

Le travail des équipes sociales est maintenant reconnu part la Région Wallonne a pour conséquence une meilleure prise en compte d’un public parfois éloigné des administrations en apportant une réponse rapide dans des situations d’urgence sociale extrême. Grâce au partenariat entre La Sambrienne et le Relais Social, des solutions ont pu être trouvées et concrétisées. Cette prise en compte se traduit par une augmentation dans l’attribution des logements, le nombre de dossiers pouvant être suivis passera à 24, contre 16 actuellement et 8 au lancement du projet en 2013.