"Je vais te calibrer": c’est le SMS envoyé par Dominique à son propriétaire, quelques heures avant de débarquer chez lui, armé d'un revolver.


Dominique n’est pas le genre de locataire rêvé. L’homme, depuis quelques mois, accumule les loyers impayés, au grand désarroi de son propriétaire. Les relations ne sont guère au beau fixe entre les deux hommes et Dominique s’emporte même.

Le 21 août 2018, il est 3h du matin et Dominique envoie des SMS à son propriétaire en le menaçant même de « le calibrer ». Trois heures plus tard, le locataire se rend armé d’un revolver selon un témoin, au domicile de son bailleur, en tapant à sa fenêtre.

Absent et jugé par défaut, Dominique jure dans ses auditions avoir été porteur d’un bâton. Mais le ministère public ne le croit pas un seul instant, considérant que la seule déclaration du voisin, témoin de la scène, suffit à confirmer le port du revolver. Le parquet requiert une peine de minimum 18 mois de prison ferme pour Dominique, qui dispose d’un casier judiciaire fort éloquent. 

Jugement, le 21 janvier.