La Commonwealth War Graves Commission (CWGC) s'occupe depuis 1917 de répertorier les morts de la Première Guerre Mondiale, et exploite dès lors des cimetières partout dans le monde. En Belgique, le "Marcinelle New Communal Cemetery" - de 414 tombes du Commonwealth, de France et d'Allemagne - est l'un d'entre eux. Et pour préserver ce cimetière de patrimoine et l'entretenir, des travaux étaient nécessaires: pavage inégal, infiltrations d'eau, socle fragilisé pour la Croix du Sacrifice à l'entrée (cf. illustration).

La CWGC annonce donc des travaux jusqu'en août. Le site est accessible mais l'entrée principale est dès lors temporairement fermée: une entrée alternative est prévue à l'arrière.

La rénovation ne se fera pas au hasard, précise la Commission dans un communiqué: "Avant le début des travaux, il est nécessaire d’effectuer des préparations spécifiques. Ainsi, la Commission a extrait certains éléments endommagés pour les analyser et aboutir à la meilleure solution technique de restauration. Une fois le chantier installé, l’objectif principal de la CWGC est de conserver autant d’éléments d’origine que possible. Tout est d’abord démonté et numéroté, puis nettoyé et réparé si besoin, puis reconstruit à l’identique. Les travaux seront exécutés par l’Enterprise RC Reno, un entrepreneur spécialisé dans la restauration. Ensuite, les artisans de la CWGC, spécialisés dans le métier de gravure de stèles et de ferronnerie prennent en charge les éléments en bronze et assurent les finitions."

Un travail d'orfèvre qui nécessitera de numéroter et photographier chaque pierre pour conserver son emplacement d'origine précis.