“J’ai choisi d’imposer le port du masque sur l’ensemble du territoire de Charleroi car c’est le premier geste à poser pour éviter la propagation du virus, pour se protéger et protéger les autres, nous explique Paul Magnette, le bourgmestre de Charleroi. Les chiffres repartent à la hausse, et même si Charleroi n’est pas la ville la plus touchée, il convient de prendre des mesures pour nous éviter à tous un nouveau confinement, qui serait très difficile tant pour les citoyens que pour le secteur économique.”

Après le port du masque obligatoire en intraring et sur les zonings commerciaux de son territoire, le bourgmestre de Charleroi a désormais annoncé l’imposition du masque sur l’ensemble des cinq districts, soit “partout et tout le temps”.

En plus de l’hypercentre, Dampremy, Lodelinsart, Gosselies, Ransart, Jumet, Marcinelle, Mont-sur-Marchienne, Couillet, Goutroux, Monceau-sur-Sambre, Roux, Marchienne-au-Pont, Gilly et Montignies-sur-Sambre sont donc concernés par la nouvelle mesure. Elle entre en application dès ce samedi 1er août pour les 202 746 habitants de la métropole.

Des exceptions sont prévues :

  • Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas obligés de porter un masque ;
  • Il n’est pas obligatoire dans un contexte privé au sein de sa “bulle sociale” de 5 personnes en plus de son foyer ;
  • Le port n’est pas rendu obligatoire non plus pour celles et ceux qui pratiquent un sport ou se déplacent à vélo ;
  • Enfin, dans l’espace public, il est autorisé d’enlever son masque à condition d’être en position assise et que la distanciation sociale avec les autres soit respectée.

À noter que les Fêtes de Wallonie 2020, prévues dans la première quinzaine de septembre, ont été annulées à Charleroi dans la foulée, comme la Foire d’août semaine passée. La Ville invite d’ailleurs tous les organisateurs d’événements à spontanément reporter leur manifestation à une date ultérieure, quand le contexte sanitaire sera plus favorable. 

À l’identique, les maisons citoyennes et le service des permis de conduire travaillent à nouveau depuis ce mercredi à guichets fermés, sur rendez-vous uniquement.