Charleroi

 Après avoir été interrompu pendant une demi-heure, le conseil communal de Charleroi a pu reprendre mardi soir, pour évoquer le problème de la prostitution.

Le nouveau règlement sur la prostitution avait été présenté il y a trois semaines, et veut désormais interdire toute forme de prostitution de rue, alors que celle-ci était, jusqu'ici, limitée au quartier dit des "Rivages". En la présentant, le bourgmestre Paul Magnette avait fait valoir que cette nouvelle mouture était le fruit de concertations avec différents organismes. L'un de ceux-ci a pourtant fait savoir qu'il n'avait pas été tenu compte de ses avis, tout comme le dit le "Conseil consultatif Egalité Femmes-Hommes".

Au moment du débat, Paul Magnette a répété que ce règlement est celui de "la moins mauvaise solution" qui permette une coexistence de différentes couches de la population. Xavier Desgain (Ecolo) s'est dit inquiet de voir proliférer la prostitution clandestine et porteuse d'insécurité. Anne-Marie Boeckaert (PS) a regretté le mauvais fonctionnement du comité d'accompagnement qui devait préparer ce règlement, présidé par la conseillère Véronique Salvi (cdH). Enfin, Sofie Merckx (PTB Go)a notamment vu dans ce règlement la volonté de la majorité de "nettoyer la ville". Le règlement a été voté majorité PS-cdH-MR contre opposition Ecolo-PTB Go.