Charleroi

Marchienne-au-Pont et Monceau-sur-Sambre vont subir une transformation, tous les détails.

Après la ville haute, c’est au tour de la porte ouest de la ville d’être réaménagée. Ce matin, Paul Magnette a présenté le master plan “Charleroi Sambre Ouest”, un long projet qui a été confectionné par le bureau du Bouwmeester. Au cours des prochaines années, vous verrez Marchienne-au-Pont et Monceau-sur-Sambre se transformer, se restructurer, se rénover.

La construction d’un futur stade, la restructuration du centre-ville de Marchienne-au-Pont, le réaménagement d’une partie de Monceau-sur-Sambre, des parkings, la mobilité douce, un quartier plus vert, des projets qui seront réalisés sur plusieurs années.

La Sambre qui est pour l’instant coupée de la ville, deviendra un espace accueillant, pour les citoyens se retrouver. Des espaces verts et des espaces de détente seront installés. Un peu comme ce qui a été réalisé le long des quais au centre-ville de Charleroi.

Du côté de la rive gauche de la Sambre, le quartier de la gare sera réaménagé. De même que les places de Marchienne-au-Pont et de Monceau-sur-Sambre. Et pour relier les deux parties coupées par la Sambre, une traversée piétonne sera mise en place. C’est une totale transformation du centre-ville. Marchienne-au-Pont est pour l’instant fortement marquée par son histoire industrielle, ces changements veulent rendre le quartier au cœur d’un paysage plus vert.

Et puis, dans la grande transformation de Marchienne-au-Pont, il y aura ce grand projet qui changera tout le quartier : le futur stade. Il prendra place du côté de la rive gauche de la Sambre, plus ou moins en face du terrain de football de l’Olympic. Ce n’est pas seulement un stade qui y sera construit, mais aussi un lieu événementiel. Ce master plan développera toute la mobilité : le Ravel, le transport fluvial, le réseau ferroviaire, le métro, les pistes cyclables et près de 1 800 places de parkings.

La restructuration de la porte Ouest durera plusieurs années, les projets seront réalisés un à un. Attendez-vous à voir s’installer chantier sur chantier pendant une dizaine d’années avant de voir Marchienne-au-Pont entièrement transformée.

© D.R.

Un paysage aménagé en bord de Sambre

Et si la porte ouest devenait plus verte ? Marchienne-au-Pont est marquée par son histoire industrielle, par ses nombreuses usines en fonction ou abandonnées. La saleté fait également partie intégrante de cette ancienne commune. La Sambre, quant à elle, est actuellement coupée de sa ville. L’idée du master plan est de restructurer le paysage, valoriser les bords de Sambre avec des arbres, des espaces verts, des espaces de détente, accessibles aux riverains et aux passants. La ville de Charleroi souhaiterait permettre aux passants de s’arrêter au bord de la rivière, dans des espaces agréables, et d’y améliorer le cadre de vie des habitants. Pour rassembler toute la porte ouest, un parc paysager sera installé tout le long de la Sambre, ce qui permettra de structurer l’ensemble des quartiers.

Des rénovations urbaines en centre-ville

Les centres-villes de Marchienne-au-Pont et de Monceau-sur-Sambre ont grand besoin d’être rénovés. Du côté de la rive gauche, le quartier de la gare sera rénové : reconfiguration du parking et réaménagement de la place et de l’avenue de la gare. Pour rejoindre l’autre rive et permettre un déplacement plus facile pour les piétons ou les cyclistes, une traversée piétonne sera mise en place. Du côté de la rive droite, la place Albert 1er sera rénovée, ainsi que les voiries qui relient celles-ci à la route de Mons. Cette dernière subira également une rénovation, le projet est en cours à la SPW. Des modes de transport doux seront aménagés comme des pistes cyclables. Le centre-ville de Marchienne-au-Pont et une partie de Monceau-sur-Sambre seront entièrement transformés par les différentes rénovations urbaines.

© D.R.

Le stade au cœur d’un quartier de loisirs

Le sport, la santé et les loisirs rassemblés sur tout un quartier, c’est l’avenir de Marchienne-au-Pont. On retrouvera dans cet espace le plus gros projet : le futur stade du RCSC. Un stade de football mais aussi un lieu événementiel pour y organiser des concerts ou des spectacles. On y trouvera à côté, un grand parking de 750 places et un parking pour les autocars de 70 places. Deux éléments qui manquent cruellement dans le stade actuel en plein centre de Charleroi. Il y aura également une partie destinée aux équipements sportifs et de santé. De l’autre côté de la rive, on retrouve le terrain de foot de l’Olympic qui a besoin d’être désenclavé, la piscine qui sera prochainement rénovée, la salle des fêtes de Marchienne, et le grand parc communal qui sera restructuré. Le métro et les modes doux seront privilégiés avec une passerelle pour connecter les deux rives.

© D.R.

Un pôle agro-alimentaire

Cette zone s’étend de la station d’épuration d’Igretec à l’ancienne tour de refroidissement. Ce quartier veut devenir un pôle agro-alimentaire. Ce projet-ci souhaite d’abord clarifier la circulation pour mieux irriguer le futur pôle qui accueillera des activités liées à la ceinture alimentaire. "Il comportera un point mutualisé d’accès à la voie d’eau et mettra en œuvre une politique durable de récupération et de stockage des eaux pluviales, le site étant particulièrement sensible aux aléas d’inondation", nous explique-t-on. Le stationnement sera intégré à ce quartier, qui pourra également être utilisé lors des événements au stade. La mobilité est très importante dans ce master plan, au total c’est 1 800 places de parkings qui seront intégrés. Les transports doux et le métro seront surtout privilégiés pour se déplacer dans tout le site.

© D.R.