Archiconnu depuis 1989 et son tout premier vol, Michele doit de nouveau comparaître devant la justice pour trois vols… Mais le quinquagénaire semble prendre ses ennuis à la légère et se permet même de ricaner face à la juge quand cette dernière lui demande des informations sur son domicile en Belgique.

Le 13 septembre 2019, le paternel s’est présenté à deux reprises au Delhaize de Marcinelle pour y voler cinq bouteilles d’alcool. Un mois plus tard, c’est assisté par son fils Enzo, 21 ans, que Michele a volé le Samsung Galaxy S7 de Steven au Basic-Fit de Jumet. Telle une contre-attaque rondement menée par les Diables rouges, Michele et Enzo sont parvenus à dérober le GSM au pied d’une machine. Michele est à la base de l’action en glissant discrètement le GSM en dessous du banc. Enzo, lui, arrive dans sa foulée et fait tomber un essuie au sol. L’assist est subtil et Michele conclut l’action en ramassant l’essuie et le GSM par la même occasion.

Des soucis d’argent

Ce vendredi, père et fils parviennent à expliquer leurs gestes. Les deux hommes confient avoir agi à cause de l’argent. "J’étais jeune et étudiant à l’époque, j’avais besoin d’argent", affirme Enzo tandis que son papa rejette la faute sur ses ennuis judiciaires et sur les différents remboursements qu’il doit aux parties civiles…

Une peine d’un an de prison est requise contre Michele, actuellement sous mandat d'arrêt pour un vol avec violence. Pour le fiston, le parquet ne s’oppose pas à un sursis. Le dossier a été mis en continuation à la semaine prochaine.