Cette fois ça y est: Décathlon Charleroi est fin prêt - ou presque - pour son ouverture au public, programmée le 18 décembre dès 9 heures du matin.


Sur place, les derniers préparatifs vont continuer jusqu'à l'heure de l'ouverture. Autocollants sur les vitres, installation des rayons, ... "On a besoin de chaque minute pour l'ouverture, on finit beaucoup de petites choses pour être prêts dans les temps", confie le responsable développement du groupe français en Belgique, Stefan Schins. On nous a même refusé une visite préalable pour quelques photos, c'est dire le rush de fin de chantier avant la date fatidique.

Cependant, le résultat sur la chaussée de Bruxelles à Dampremy devrait être à la hauteur de l'attente: à deux pas du centre-ville, 15 minutes à pied depuis la place Verte sans se presser, à côté d'une sortie de la petite ceinture de Charleroi (R9, sortie Dampremy), avec un arrêt de bus (Dampremy Piges) et de métro (Sacré-Madame) à proximité, le magasin carolo reprend les codes du "nouveau" Décathlon. Ce sera seulement le deuxième du genre en Europe, avec celui de Barcelone en Espagne.

Avec ses 5000 mètres carrés, l'enseigne qui vend des produits sportifs propose bien plus que ses articles habituels. Elle abrite une salle de sports de 100 m², la plus grande salle d’escalade de bloc de Belgique (1.000 m²), un terrain multisports, un skatepark, du streetbasket ou encore 5 terrains de foot et 5 terrains de padel sur le toit.

Mais Décathlon Charleroi s'est aussi adjoint l'aide d'entreprises spécialisées dans le sport et le bien-être. On retrouvera ainsi sur place Shape'N Go, lancé à Charleroi par le jeune Aurélien Luz, qui n'est rien de moins que le premier fast-food sain, pensé pour les sportifs qui pourront composer leur menu en contrôlant ingrédients, quantités et prix. Mais aussi Maniak, déjà établie à Nivelles, qui s'occupera dès le samedi 21 décembre de la salle d'escalade de bloc (l'escalade de bloc consiste à grimper des blocs de faible hauteur, 5 mètres maximum, NdlR). Le minifoot et le padel, sur les toits, seront gérés par Garrincha, une société brugeoise, et ouverts dès le début de l'année 2020.

Ici, près de 30 emplois et 30 jobs étudiants ont été créés (25 CDD, 7 CDI). Les 70 collaborateurs de Châtelineau, où un autre Décathlon est en activité depuis 1998 sur le site du Cora, auront désormais la possibilité de travailler pour les deux magasins. "L'avenir de cet autre Décathlon est tout de même assuré, un remodeling sera lancé au printemps 2020", ajoute Stefan Schins. Les 4.200 mètres carrés seront, par contre, être réduits à 2.600.

Décathlon vise 1,5 million de clients par an, contre 650.000 actuellement à Châtelineau.