Charleroi Plusieurs projets sont mis sur la table pour les deux années à venir .


Charleroi Métropole, c'est cette grande idée de faire vivre la région comme un tout, sans rester dans le modèle traditionnel où chaque commune fait dans des petits trucs dans son coin. Bref, "ensemble, on est plus forts".

Les 29 bourgmestres des communes de Charleroi Métropole se sont réunis lundi 7 octobre pour fixer les axes majeurs de travail pour les deux années à venir. C'est la "Conférence des bourgmestres".

Premier point: la ceinture alimentaire, ce concept qui vise à ce que chacun ait accès à une alimentation locale de qualité, en mettant en réseau les agriculteurs, commerçants, transformateurs et cantinues du territoire. Pour y arriver, Charleroi Métropole mise sur la création de halls relais, comme il en existe déjà à Nalinnes (et qui cartonne!), mais aussi la création d'un "marketplace" digital pour mettre en relation les producteurs et les clients, en circuit court. Des formations et une cuisine publique sont également annoncées.

Deuxième point: la mobilité. Parce que c'est un sujet qui concerne l'ensemble des habitants du territoire, et qu'il faut réussir à se projeter dans un avenir où les autorités publiques pensent large plutôt que chacun pour sa poire, la Conférence des bourgmestres va envoyer au Gouvernement wallon un mémorandum pour que le territoire de la métropole soit considéré comme un "bassin de mobilité". Concrètement, cela permettra de mettre en place un Plan Urbain de Mobilité à l'échelle de 29 communes, pensé exprès pour la région de Charleroi. Dans la même logique, les bourgmestres suggèrent que les services de Mobilesem, qui officie surtout dans la Botte, soient étendus aussi à l'échelle de la métropole : call center bus/train, aide au permis B, taxi social, location/vente/réparation de vélo, covoiturage, etc.

Troisième point : le développement territorial. On n'en sait assez peu puisque la Conférence des bourgmestre a décidé de présenter sa stratégie au Forum Immobilier Charleroi Métropole. Par contre, pour améliorer l'attractivité de la région, on sait que la communication sera revue, notamment créant des synergies entre les différentes maisons du tourisme, et la Cellule Catch et Charleroi Entreprendre vont mettre en place une "tournée" pour présenter les atouts du territoire aux travailleurs de la région qui n'y habitent pas.