Serge Verschoren, 68 ans, est accusé d'avoir tué Elodie De Petter, toxicomane et prostituée, par strangulation. Les faits ont eu lieu dans l'appartement de l'accusé.

Il est en aveux d'avoir frappé la victime et de l'avoir étranglée avec ses mains et le foulard qu'elle portait autour du cou. Il prétend avoir agi sur le coup de la colère, car la victime le harcelait.

L'accusé, qui fréquentait des prostituées depuis la mort de son épouse, avait rencontré la victime en 2017. Il lui arrivait de l'héberger ou de l'aider à se fournir de stupéfiants, en échange de relations sexuelles. Il semblerait que la victime s'était installée chez l'accusé, peu avant les faits.

Serge Verschoren est sous surveillance électronique depuis la fin du mois de mars.

Les parties civiles sont représentées par Me Isabelle Vander Eyden et Me Lysiane Brackman, du barreau de Charleroi.

L'accusé est défendu par Me Thomas Cloet et Me Anaïs Leal, du barreau de Charleroi.

L'accusation est représentée par l'avocat général, François Demoulin.

Le procès est présidé par Martine Baes, conseillère à la cour d'appel du Hainaut.