Le chantier du pont de Philippeville va s’achever

CHARLEROI Il y a près d’un an que le chantier est ouvert et les automobilistes s’impatientent. La sortie du petit ring R 9 est impraticable depuis mai de l’an dernier, et le pont de Philippeville, vers la N 5 au départ de Charleroi, ne peut pas davantage être utilisé. Du côté du ministre de la Région wallonne Carlo Di Antonio, en charge des Travaux publics, on avoue que l’entrepreneur a (très) largement dépassé les délais imposés pour ce marché relatif au petit ring R 9, et qui a pour objet l’étanchéité de l’ouvrage et la remise en peinture de sa charpente métallique.

Il porte sur un budget d’un million d’euros avec un délai de 120 jours ouvrables, largement dépassé depuis. L’entrepreneur est sous un régime d’amendes de retard, comme le prévoit le cahier des charges. Il est en train de finaliser la chape de protection de l’étanchéité et de poser les glissières de sécurité.

Le chantier devrait se clôturer dans les prochaines semaines si les résultats des contrôles de qualité s’avèrent satisfaisants. Dans l’intervalle, on se souviendra qu’un automobiliste empruntant le R 9 avait effectué un “saut de l’ange”, pour tomber une vingtaine de mètres plus bas, sur le ring.

Le second chantier concerne la N5 au niveau du viaduc de Philippeville. Il s’agit d’un chantier de réfection de l’étanchéité et de réparation du tablier du pont. Le début du chantier a été fixé au 3 mai 2011 pour un montant de l’ordre de deux millions d’euros et pour un délai de 190 jours ouvrables. Là encore, le délai a été dépassé.

L’entreprise est actuellement en cours de réalisation de la première phase du chantier (vers Philippeville) qui devrait être terminée, selon les prévisions, pour le mois de juin, la deuxième phase devant alors débuter.

Certains travaux imprévisibles au niveau des joints de dilatation expliquent en partie le retard pris par l’entreprise.



© La Dernière Heure 2012