Remue-ménage, camions, grues, circulation totalement fermée: le rond-point du Marsupilami, à la ville haute de Charleroi, a subi des travaux "express" dans la nuit de mercredi à jeudi. Tous les accès étaient bouchés par des engins de chantier et des ouvriers s'affairant, sous les lueurs blafardes de l'éclairage public. Des déviations avaient été placées dans toute la ville haute pour rediriger les quelques automobilistes tardifs: ce rond-point est en effet un "noeud" de la circulation à Charleroi.

Et ce jeudi matin, il n'était plus le même: le "véloroute", sur sa bande réservée, y est désormais bien présent. Tarmac orangé, marquages au sol et cédez le passage ont été ajouté par l'entreprise mandatée par le SPW Mobilité-Infrastructures.

© van Kasteel

Pour rappel, les îlots et trottoirs avaient déjà été creusés il y a plusieurs semaines, afin de préparer le travail. Il s’agissait de créer un cheminement cyclable autour du rond-point, jusqu'alors largement réservé aux voitures et aux piétons. Mais pas question ici de placer des "pointillés" pour créer une bande vélo sur le rond-point, ce qui est "un cauchemar pour les cyclistes débutants" comme le soulignait l’échevin de la Mobilité carolo Xavier Desgain. Non, il fallait créer un "anneau" pour les piétons et les vélos autour du rond-point.

Depuis jeudi matin, c'est chose faite. Six voies cyclables aboutiront à terme à ce rond-point, pour se déplacer partout entre les centre-villes des districts carolos à vélo.